bienvenue
dans
la maintenance-multi-techniques

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'automaintenance

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 L'automaintenance le Lun 12 Déc - 15:53

Admin


Admin
ar définition, l’automaintenance est « la maintenance exécutée à l’endroit où le bien est utilisé et par les personnes qui utilisent ce bien ».

Il s’agit avant tout de mettre en application des consignes permanentes de maintien de premier niveau des équipements. Cela comprend :
- Les consignes de nettoyage, de propreté et de rangement ;
- Les vérifications visuelles de l’état d’équipement à l’arrêt et en marche ;
- La surveillance « sensible » du bon fonctionnement ;
- La surveillance de la normalité de paramètres à relever ;
- Les procédures d’alerte en cas d’anomalies constatées ;
- La maintenance curative de premier niveau ;
- Les tâches simples de maintenance systématique ;
- La saisie des informations inhérentes à ces tâches ;

L’automaintenance est basée sur la responsabilisation des opérateurs de production vis-à-vis de leurs équipements de travail et est schématisée dans le diagramme suivant :

Comme on peut le voir, agir en automaintenance va entraîner un gain de temps. Même si ce gain est élémentaire (car il va notamment s’agir de micro-arrêts, d’opération dites « rapides »…), multiplié plusieurs fois dans une journée, il s‘agit d’un levier de performance qui peut se montrer au final fort intéressant. Ce gain passe également par la réduction des procédures administratives liées à la maintenance « classique », d’autant plus que les interventions d’automaintenance sont généralement répétitives et beaucoup plus courantes que les pannes durables et plus graves.

L’automaintenance permet de sensibiliser et de responsabiliser le personnel de production face à son outil de travail. En effet, cette démarche demande une implication des opérateurs et un contrôle de leur propre travail. Il s’agit là d’encourager l’autocontrôle et d’orienter la maîtrise des équipements vers une attitude de soutien, d’équipe et de conseil.

Enfin, l’automaintenance, par la réalisation d’opérations simples directement effectuées par les opérateurs leur permet de mieux connaître les équipements de travail. L’observation, le contrôle systématique et les interventions de « petites » réparations permettent aux opérateurs de mieux appréhender les différents équipements, de mieux maîtriser leur exploitation et d’anticiper les défaillances après observations et analyses de signes avant coureurs.

Les trois questions posées révèlent cependant des freins à l’automaintenance :
- «Je veux » pose le problème de la motivation. Pour y remédier, il est nécessaire de mettre en place une implication directe des techniciens de production et un mode de travail en équipe.
- « Je sais » pose le problème de la compétence et de ses limites. En effet, le rôle premier des opérateurs n’est pas de réparer leurs outils de travail mais faire fonctionner leur outil de production. L’objectif étant pour chacun de devenir autonome, cette opération peut passer par des formations ou plus simplement par la réalisation de fiches de renseignements et une « défauthèque ».
- « Je peux » pose le problème de l’organisation et des moyens. Les opérateurs, pour effectuer des interventions d’automaintenance doivent être disponibles. Il faut également qu’ils aient à leur disposition les outils nécessaires à la réalisation de leurs travaux. Une fois les opérations du « Je veux » et de « Je sais » passées, il serait effectivement dommage de finalement passer par la maintenance pour une simple question matérielle.

L’objectif est de passer au-delà de ces trois problèmes, par la mise en place rigoureuse d’une démarche d’automaintenance, basée sur des outils concrets, sur une analyse pertinente des équipements et par l’implication des opérateurs dans ce travail. Cela passe d’un point de vue opérationnel par :
- L’analyse de la définition du métier des opérateurs ;
- La rédaction de consignes de maintenance autonome ;
- La rédaction de fiches d’automaintenance ;
- La détermination de la fréquence des opérations de contrôle ;
- La mise en place d’outils pour réaliser les différentes interventions ;
- La mise en place d’un stock de pièces de rechange ;
- La création d’une défauthèque de niveau 1

Voir le profil de l'utilisateur http://maintenance.yoo7.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum