bienvenue
dans
la maintenance-multi-techniques

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

LA CLIMATISATION 2

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 LA CLIMATISATION 2 le Ven 9 Mar - 17:53

Admin


Admin
LE FILTRE

Il se place avant la volute ainsi, l’air circulant dans la climatisation et donc l’air rejeté par la climatisation est purifié.

SONDE

La sonde peut être assimilée à un capteur. C’est elle qui indique au régulateur la température de la pièce et, ainsi, permet au régulateur de faire la comparaison par rapport à sa température de consigne et de mener les actions pour avoir une variation entre la température de la pièce et son point de consigne la plus faible possible. Le plus souvent, c’est une sonde ressemblant à ceci :



Ceci dit, il peut également arriver qu’elle soit de type infrarouge pour les cas bien particuliers. Généralement, elle indique sa température grâce à une variation de tension. Elle peut aussi fonctionner grâce à un pont de Winston et les courants de Foucault comme une sonde PT100.

LE BOÎTIER DE COMMANDE OU LA TÉLÉCOMMANDE

C’est grâce à lui/elle que l’on choisit sa vitesse de ventilation, si on veut du chaud, du froid, ou juste un brassage d’air. On peut également choisir la marche forcé ou automatique. On peut également sur certaines climatisations choisir le point de consigne.

LE POMPE A CONDENSATS

En fait, condensats est le diminutif de condenseur. Le bac à condensats est une sorte de bac dans lequel on récupère de l’eau de la climatisation. Oui, c’est très bien mais l’eau d’où vient elle allez-vous me demander ? Et bien c’est simple, lorsque l’air chaud arrive sur l’échangeur, qui lui est froid vu que traversé par de l’eau glacée (quand la climatisation est en demande de froid) et fait en métal qui est donc un bon conducteur thermique, cela provoque de la condensation. C’est le même principe que l’on peut constater sur les vitres des voitures lorsqu’il fait chaud à l’intérieur et froid à l’extérieur il y a de la buée puis des gouttelettes qui se forment. Dans une climatisation, c’est le même principe, il faut donc récupérer les gouttelettes qui tombent de l’échangeur. C’est la fonction du bac à condensats. Alors, sur un ventilo-convecteur il n’y a pas de problèmes on le raccorde à un tuyau en PVC et on le connecte au tout à l’égout. Cependant, dans une cassette de climatisation, on est bien d’accord pour dire que l’eau tombe vers le bas et que l’évacuation est au-dessus du niveau de la climatisation pour des raisons esthétiques. Par conséquent, il faut une pompe pour vider le bac à condensats pour ramener l’eau vers l’évacuation ? C’est à ça que sert la pompe à condensats, elle sert en fait de pompe de relevage vers l’évacuation. C’est d’ailleurs une des raisons qui fait que les climatisations au plafond peuvent fuir. Lorsque la pompe est HS, le bac se rempli puis déborde, ou çà ? Ba sur la tête des gens en dessous MDR ! Plaisanterie bien sur.


Généralement, cette pompe n’est pas en service en permanence, elle est asservie à un flotteur à 2 seuils. Le premier seuil déclenche la mise en marche de la pompe, le second coupe lui la climatisation pour justement éviter les fuites dans le cas ou la pompe serait HS ou mal calibré par rapport à la quantité d’eau à extraire.

LE RESISTANCE ELECTRIQUE

Notons que pour les climatisations réversibles, il y a deux moyens de faire du chaud, faire passer de l’eau chaude dans l’échangeur et faire un by-pass pour choisir l’alimentation en eau glacée ou en eau chaude ou bien, brancher une résistance électrique. On la place en règle générale un peu au dessus de l’échangeur donc, non seulement ça chauffe l’air, mais vu que la climatisation est en demande de chaud, et donc que l’électrovanne commandant l’arrivée d’eau glacée dans l’échangeur est ouverte, la résistance électrique chauffe également l’eau stagnante dans l’échangeur, on gagne donc également des calories grâce à ce système, ce n’est pas grand-chose mais quand vous avez, 4000 ou 5000 climatisations sur un même site, vous faites la différence sur la facture électrique.

LE THERMISTANCE, LE CLICSON

Lorsque la résistance chauffe, si le moteur vient à être arrêté car il est grillé par exemple, la résistance continue elle à chauffer alors qu’il n’y a plus de brassage d’air. Le problème c’est qu’il y a risque d’incendie. C’est pourquoi, les résistances sont équipées de clicson ou, en terme plus scientifique thermistance. C’est un organe de sécurité, il sert à couper l’alimentation électrique de la résistance lorsque celle-ci dépasse la valeur pour laquelle le clicson à été tarer. Il en va donc de soit qu’il ne faut JAMAIS SHUNTER UN CLICSON sous peine de barbecue géant !
PS : Petite chose qui peut poser problème parfois c’est ce que l’on appelle la post ventilation. Pour éviter que le clicson déclenche une fois que l’on a mis la clim sur arrêt alors qu’elle était en demande de chaud, il y a toujours une période pendant laquelle le ventilateur continu à souffler malgré que le clim soit mise sur la position arrêt. Ainsi il y a encore un brassage d’air le temps que la résistance dissipe la chaleur malgré qu’elle ne soit plus alimentée. Cela évite que son inertie thermique déclenche le clicson.

L’alimentation en eau glacée

Ces climatisations ne peuvent produire de froid « comprenez eau glacée » à elles seules, il doit forcément y avoir un groupe froid. Voici le schéma de principe :

Voir le profil de l'utilisateur http://maintenance.yoo7.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum